Filles fleurs et garçonnes en scène : le Takarazuka, au Japon.

Dublin Core

Titre

Filles fleurs et garçonnes en scène : le Takarazuka, au Japon.

Sujet

Asie / Japon / Genre / Sociologie / Takarazuka (Japon) / Travestissement / Thèse de doctorat / Erotisme et sexualité/ Séduction

Description

Thèse de doctorat soutenue en 2005. Mention: Très Honorable, avec félicitations à l’unanimité.
Résumé: Le Takarazuka, fondé en 1913 par Kobayashi Ichizô, est un spectacle populaire japonais. Ses fans de sexe féminin sont aujourd'hui très nombreuses. " Théâtre National " et " Grand Théâtre " sont deux notions inventées par Kobayashi à destination de la classe populaire. Ce spectacle illustre le conflit culturel entre Tôkyô et Ôsaka et entre Japon et " Occident ". Le Takarazuka, joué exclusivement par des filles, a su conserver son identité, c'est là une importante raison de son succès actuel. L'otokoyaku qui interprète le rôle masculin, ne se réduit pas à la seule actrice, mais s'érige en possibilité de rencontre avec l'homme idéal. Historiquement, le Japon considère le mélange des deux sexes comme un objet de beauté. Ce fait est en relation étroite avec l'adoration en laquelle on tient dans ce pays l'existence artificielle. Le Takarazuka questionne enfin une nouvelle perspective du sexe et illustre pleinement la signification que les japonaises à la bisexualité.

Créateur

 Lee, Sung-Jae

Source

http://catalogue.bu.univ-paris8.fr/cgi-bin/koha/opac-detail.pl?biblionumber=221275

Éditeur

Université Paris VIII, Saint Denis, France.

Date

2005

Contributeur

Pradier, Jean-Marie (Directeur de thèse).

Droits

Sung Jae Lee.

Format

2 vol. (381 p.) : ill..

Langue

FR

Type

Texte imprimé.

Identifiant

Numéro national de thèse: 2005PA082524.
Cotes à la BU PARIS 8: 2143/1TH et 2143/2TH.

Couverture

Terrain exploré: Japon (35°41′02″N 139°46′28″E).
Lieu de soutenance: Université Paris VIII (48°54′00″N 2°29′00″E)

Géolocalisation