Les techniques des danses africaines et leur expansion en France : transmission et genèse de corporéités interculturelles.

Dublin Core

Titre

Les techniques des danses africaines et leur expansion en France : transmission et genèse de corporéités interculturelles.

Sujet

Afrique / Danse / Danse traditionelle / Europe / France / Thèse de doctorat / Transculturation / Danse contemporaine / Enseignement-apprentissage

Description

Thèse doctorale soutenue le lundi 13/12/2010.
Résumé: On connaît très mal l’histoire des danses africaines sur le continent et de leur arrivée en France. Pourtant, il existe une histoire des pratiques, avec plusieurs ruptures dans les traditions qui feront entrer les danses d’Afrique dans une nouvelle ère, celle des danses de scène. En produisant de nouvelles formes, dont la plus récente est la danse africaine contemporaine, les danses d’Afrique attirent nécessairement l’attention. Cette histoire des danses d’Afrique, du fait de sa récente culture chorégraphique, recueille peu de recherches et savoirs sur les pratiques en cours. Quelles sont ces pratiques ? Quelles les pensées les sous-tendent ? Centrée sur les questions de la transmission et de l’enseignement, notre thèse poursuit une double perspective de l’analyse du geste dansé, observé à la fois sous l’aspect systémique et socio anthropologique. Ma problématique s’appuie sur l’hypothèse d’une mutation du sens et des modalités de transmission des danses africaines et, donc, sur une transformation de leurs pratiques. Elle questionne ces mutations et interroge cette poétique du geste dansé dans son esthétique et sa symbolique. De l’émergence des premiers cours de danses africaines à la mise en évidence des modalités de transmission ou de l’enseignement, jusqu’aux particularités esthétiques et kinesthésiques de ces danses, l’investigation tente de montrer comment ces modalités de transmission et d’enseignement, tout en ayant évolué et changé de sens, conservent les principes de base des danses africaines, tout en modifiant sensiblement la signification symbolique et kinesthésique des corps dansants. On assiste à l’émergence de corporéités originales, des corporéités interculturelles qui façonnent des formes de danses africaines inédites et hybrides.

Créateur

 Acogny-de Souza, Patrick

Source

http://catalogue.bu.univ-paris8.fr/cgi-bin/koha/opac-detail.pl?biblionumber=325429

Éditeur

Université Paris VIII, Saint Denis, France.

Date

2010

Contributeur

Pradier, Jean-Marie (Directeur de thèse).

Droits

Patrick  Acogny-de Souza.

Format

1 vol. (404 f.) : ill. en coul. ; 30 cm.

Langue

FR

Type

Texte imprimé.

Identifiant

Numéro national de thèse: 2010PA083419.
Cote à la BU PARIS 8: TH3043.

Couverture

Terrains explorés: Afrique (6°29′00″N 2°37′00″E) / France (48° 51′ 24″ N, 2° 21′ 07″ E)
Lieu de soutenance: Université Paris VIII (48°54′00″N 2°29′00″E)

Géolocalisation